Search

Survivor Perspectives in 2022

Updated: Jan 17

It is January and a New Year for Survivor Perspectives Consulting Group. Big things have happened and will be coming in the following year.


This was intended to be a quick update and a chance to touch base, but it would remiss if we did not mention the official apology. This was a polarizing and challenging event for many in the survivor community. Some felt closure, others rage, betrayal, sadness, contempt, peace, hope…the reactions are as individual as each of us. Within those complicated feelings, allow yourself some acceptance that no apology, no cheque, no award, and no commendation can undo whatever trauma you experienced. Be gentle with yourself. We have all come so far, and through hell together. Whatever you feel about the official word is totally valid, and no one can claim otherwise. If you are struggling, please do not hesitate to reach out. The SMRC is a 24/7 resource - 1-844-750-1648.


Major Donna Riguidel Presenting to 41 Brigade Group in Banff, Alberta.

Now, let’s talk about the journey so far… What a year (or rather, what a 10 months)! What started as a small but determined group of survivors thinking that maybe we could have a positive influence on the Canadian Armed Forces has certainly grown and exploded into something we never dreamed of in our wildest dreams! We started with the idea that survivors had a perspective and voice that was often not heard or considered when looking at the issues of sexual misconduct and gender violence.


Even though we were still strong, capable, and uniquely suited to understanding this issue, we were often thought of as fragile or damaged. We were told that it was for the best, no one wanted to potentially trigger or re-traumatized us. Still, we persisted. From this, came the Front Line Workshop for Uniform Sexual Trauma First Aid and Bystander Intervention. It seemed like a blink, and we had MITE coding (making us officially recognized and traceable), and over 1000 people, from coast to coast, civilians and CAF members of all ranks, have taken our “small” workshop.


We would be nothing without you.


Our voice, our impact, is so much more than the four co-founders of this group. So many of you have courageously reached out, shared your stories, offered to train in peer support, or even to work as becoming a facilitator (which Donna personally thanks you for since she cannot do this alone). We know that we have not been communicating much, and we are sorry. As volunteers, it can be difficult to juggle and keep up with the growing demand for this training. It is empowering and so validating, and it is also a lot of work. Your feedback and willingness to participate has allowed us to mold the workshop through the months.


The overwhelming majority of the participants has said the workshop impactful and help change their attitude towards changing the culture. One of the most successful way we have found to make an accent was through scenarios. Should you be comfortable to share your story please contact us at INFO@SURVIVORPERSPECTIVES.COM for more information. We would remove all identifying information, and always make sure you were comfortable with was was being shared. If you are looking towards possibly taking a more active role, in peer support or maybe facilitating, we promise to send out a call as we build capacity.


We are still a small group of volunteer survivors and allies pushing for change. This means we are a team that works around our own struggles. Thank you so much for your patience while we slowly get our stuff together.


 

Ce devait être une mise à jour rapide et une occasion de faire le point, mais il serait négligent d’éviter de mentionner les excuses officielles.

Ce fut un événement polarisant et difficile pour plusieurs membres de la communauté des survivants. Certains y ont vu une finalité, d’autres de la rage, une trahison, de la tristesse, un outrage, de la paix, de l’espoir… les réactions sont aussi uniques que chacun d’entre nous. Avec ces émotions complexes, permettez-vous d’accepter le fait qu’aucune excuse, aucun chèque, aucun prix et aucune mention élogieuse ne peut effacer le traumatisme que vous avez vécu.


Soyez doux envers vous-même. Nous avons parcouru beaucoup de chemin, et nous avons vécu l’enfer ensemble. Peu importe vos sentiments par rapport aux discours officiels, ils sont valides et personne ne peut prétendre autrement. Si vous trouvez la situation difficile, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide. Le CIIS est une ressource disponible 24 heures par jour, 7 jours par semaine – 1-844-750-1648.


Le Major Donna Riguidel présente au 41e Groupe-brigade à Banff, en Alberta.

Maintenant parlons du chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui… Quelle année (ou plutôt, 10 mois)!

Ce qui au départ était un petit groupe de survivants déterminés qui croyaient pouvoir peut-être avoir une influence positive sur les Forces armées canadiennes a grandi et explosé pour aller au-delà de toutes nos espérances et de nos rêves les plus fous! Nous sommes partis de l’idée que les survivants avaient une perspective et une voix qui n’étaient pas souvent entendus ou considérés dans les cas d’inconduite sexuelle ou de violence fondée sur le genre. Même si nous étions tout de même forts, capables et uniquement positionnés pour comprendre la question, on nous considérait souvent comme étant fragiles ou brisés. On nous a dit que c’était pour le mieux, que personne ne voulait nous causer un déclenchement ou un nouveau traumatisme. Nous avons tout de même persévéré. De là est né l’atelier de première ligne pour les premiers soins en traumatisme sexuel en uniforme et en intervention passante. En un clin d’œil, nous avions une codification MITE (ce qui nous a octroyé une reconnaissance officielle), et plus de 1000 personnes d’un océan à l’autre, civils et membres des Forces armées de tous les rangs, ont suivi notre « petit » atelier.


Nous ne serions pas ici sans vous. Notre voix, notre impact, va bien au-delà des quatre co-fondateurs de ce groupe. Plusieurs d’entre vous ont courageusement communiqué avec nous, partagé vos histoires, offerts de suivre une formation en soutien auprès des pairs, ou même d’animer les séances (Donna vous en remercie personnellement puisqu’elle ne peut pas le faire seule). Nous savons que nous n’avons pas beaucoup communiqué, et nous nous en excusons. À titre de bénévoles, il peut être difficile de jongler et de garder le fil de cette demande grandissante de formation. C’est stimulant et cela nous offre de la validation, mais c’est aussi beaucoup de travail.


Votre rétroaction et votre volonté de participer nous ont permis de modeler l’atelier au fur et à mesure. La grande majorité des participants ont affirmé que l’atelier avait eu un impact et avait aidé à modifier leur attitude face au changement de culture.

Une des meilleures façons que nous avons trouvées pour mettre l’accent a été les scénarios.

Si vous êtes à l’aise de partager votre histoire, veuillez communiquer avec nous INFO@SURVIVORPERSPECTIVES.COM pour obtenir plus d’information. Nous retirerons toute information permettant de vous identifier, et nous nous assurerons toujours que vous soyez à l’aise avec l’information qui sera partagée.


Si vous désirez jouer un rôle plus actif, pour le soutien envers les pairs ou pour l’animation d’ateliers, nous promettons que nous ferons un appel à tous dès que nous aurons plus de capacité.


Nous sommes toujours un petit groupe de survivants et d’alliés bénévoles qui cherchent à propulser le changement. Nous sommes donc une équipe qui travaille en dépit de nos propres défis. Merci encore pour votre patience alors que nous avançons lentement mais sûrement ensemble.


 





178 views0 comments

Recent Posts

See All